Rétrospective sur les fortes précipitations du 22 juillet 2016

En date du 22 juillet, comme lors des jours précédents, une masse d’air  très instable et humide présente sur l’Europe de l’ouest a provoqué la formation de nuages convectifs et des orages sur le terroir du Grand-duché de Luxembourg.

Fig. 1 : Image satellite et impacts de foudre en date du 22 juillet 2016 à 20:30 heure locale.

La situation exceptionnelle en cette date s’explique d’une part par le fait qu’une dépression  s’était formée au sud-est de la grande région ayant encore favorisé la formation d’orages et d’autre part par des vents très faibles en altitude. Ceci explique que de grandes quantités de précipitations sont localement tombées endéans une très courte durée.

Fig. 2 Cumul de pluie  sur 6 heures (de 20:00 le 22/07/2016 à 02:00 heure locale le 23/07/2016) issu des images radar  - soirée du 22 juillet 2016

A ces conditions déjà très critiques s’ajoute le fait que certaines cellules orageuses virulentes se sont développées par des effets dynamiques liés à la dépression et également par des effets orographiques. Le cumul des précipitations en ce jour du 22 juillet était de 44,0 l/m² à la station de Luxembourg-Findel. En considérant une période mobile de 24h, les précipitations étaient de 70.6 l/m² entre 18h le 21 juillet et 18h le 22 juillet, ce qui équivaut presque à la moyenne des précipitations de 1981 à 2010 pour tout le mois de juillet qui est de 71,0 l/m². Ces 70,6 l/m² constituent un record absolu de précipitations tombées en 24h pour un mois de juillet depuis 1947.
MeteoLux avait suivi de près l’évolution de la situation météorologique en cette date et avait déclenché une alerte orange à 13:38, donc environ 6 heures avant l’arrivée des orages ayant localement provoqué des dégâts substantiels.