Retour sur les fortes précipitations survenues le 30 mai 2016.

Une vaste dépression  sur l’Europe de l’ouest a provoqué d’importantes chutes de pluie  sur le Grand-Duché en date du 30 mai 2016. Les régions les plus touchées ont été le centre et particulièrement le sud comme indiqué sur la carte ci-dessous. MeteoLux avait émis un avis d’alerte orange pour de fortes pluies pour toute la journée.
Fig. 1 Cumul de pluie sur 24 heures du 30 mai 2016 issu des images radar .

Depuis vendredi le 27 mai, la tendance orageuse avait augmenté de jour en jour sur la Grande-Région suite à une advection d’air chaud et humide provenant des régions subtropicales qui a connu un maximum le 30 mai 2016. Une dépression quasi stationnaire s’est ensuite formée sur nos régions ce qui explique les fortes chutes de pluie qui se sont abattues sur certaines régions de notre pays. En effet, depuis tôt le matin des chutes de pluie continue avaient déjà commencé à tomber pour cesser temporairement autour de midi. L’après-midi une nouvelle zone de précipitations intenses s’est formée pour se diriger ensuite principalement vers le sud-est de notre pays donnant des quantités de pluie exceptionnelles jusqu’à 80-90 l/m² dans l’extrême sud du pays.

A noter qu’à la station météorologique de Findel-Aéroport, aucun record extrême de précipitations (quantité ou intensité) n’a cependant été atteint ou dépassé pour un mois de mai (depuis le début des enregistrements en 1947). Le cumul maximum de 48.8 l/m² en 24 heures se situe bien en-deçà du record absolu de 84.9 l/m² enregistré en 24 heures en mai 1970.