Glossaire

A

AMSL

Above Mean Sea Level

Anticyclone

Un anticyclone est un synonyme de zone de haute pression. Sur les cartes, cette zone est entourée d’isobares fermées. La pression est d’autant plus élevée qu’on se rapproche du centre. Sur certaines cartes cette zone est indiquée par un "H".Dans l’hémisphère nord, comme chez nous, le vent tourne autour de l’anticyclone dans le sens des aiguilles d’une montre. Dans l’hémisphère sud, le vent tourne dans le sens contraire.

ASTA

Administration des services techniques de l’agriculture

ATIS

Automatic Terminal Information Service

Averse

Précipitations issues d’un nuage convectif, caractérisées par un début et une fin brutales, dont la durée est souvent plus courte qu’une heure.

B

Baromètre

Le baromètre est un instrument destiné à mesurer la pression atmosphérique.
On utilise principalement deux sortes de baromètres, ceux qui se basent sur le principe de l’équilibre des forces entre le poids d’une colonne d’air et celui d’une colonne de mercure et ceux qui se servent des déformations élastiques d’une capsule dans laquelle le vide est fait.

Brouillard

Il s’agit d’un nuage bas en contact du sol. On parle de « brouillard » lorsque la visibilité horizontale au sol est réduite à moins de 1000 m en raison de très petites gouttelettes d’eau en suspension dans l’atmosphère.

Bruine

Gouttelettes dont le diamètre est compris entre 0,1 et 0,5 mm

Brume

En cas de brume, la visibilité horizontale au sol est limitée en raison de très petites gouttelettes d’eau en suspension dans l’atmosphère (visibilité comprise entre 1 et 5 km).

Brume sèche

Suspension dans l’atmosphère de particules sèches, extrêmement petites, invisibles à l’œil nu et suffisamment nombreuses pour donner à l’air un aspect opalescent (visibilité comprise entre 1 et 5 km).

C

Canicule

Il s’agit d’un épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée.

CAPE (Convective Available Potential Energy)

Energie potentielle de convection disponible.

Carte des éclairs

La carte des éclairs permet de suivre l’activité électrique et ainsi le déplacement et l’évolution des systèmes orageux. Chaque éclair est représenté par un symbole.

CGDIS

Corps grand-ducal d’incendie et de secours

Chasse-neige

Ensemble de particules de neige soulevées du sol par le vent suffisamment turbulent et fort.

Convection

Par convection dans l’atmosphère, on entend la montée de bulles d’air. La convection se produit lorsque le soleil réchauffe la surface en cours de journée, et conséquemment les basses couches de l’air. L’air chaud est moins dense que l’air froid, de sorte qu’il a tendance à monter. Il est aussi possible qu’une masse d’air froid souffle au-dessus d’une surface plus chaude, et provoque ainsi la convection (souvent pendant la nuit).

Crête barométrique

Aussi appelé dorsale, la crête barométrique est une région anticyclonique prenant une forme suffisamment allongée pour qu’on puisse y distinguer à chaque niveau horizontal un axe passant par son centre. Les crêtes barométriques sont associées à une amélioration sensible du temps. Suivant la dimension et la vitesse de déplacement de la dorsale, cette amélioration peut être durable ou seulement temporaire.

Creux barométrique

Aussi appelé thalweg ou talweg, le creux barométrique est une région dépressionnaire prenant à l’horizontale une forme suffisamment allongée pour y distinguer un axe passant par son centre. Dans de nombreux cas, les creux barométriques sont associés à des zones frontales de mauvais temps

Cumulonimbus

Il s’agit de l’étape ultime de développement des nuages cumuliformes. Il ressemble en général à un gros cumulus qui a son sommet lisse et constitué de cristaux de glace ; ensuite une enclume se forme au sommet du nuage.

En règle générale, les cumulonimbus donnent des précipitations sous formes d’averses. Les cumulonimbus sont les seuls nuages qui peuvent être associés à des phénomènes électriques.

Cumulus

Le cumulus est le nuage qui a la forme la plus caractéristique et reconnaissable. Son aspect bourgeonnant le fait, en effet, ressembler à un chou-fleur. On évoque parfois le terme poétique de « moutons nuageux ».

Le cumulus appartient à l’étage inférieur (base < 2 km d’altitude) mais peut s’élever jusqu’à l’étage moyen et atteindre ainsi plusieurs kilomètres d’épaisseur.

D

Dépression

Une dépression est un synonyme de zone de basse pression. Sur les cartes, cette zone est entourée d’isobares fermées. La pression est d’autant plus basse qu’on se rapproche du centre. Sur certaines cartes cette zone est indiquée par un "L".

Dans l’hémisphère nord, comme chez nous, le vent tourne autour d’une dépression dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre. Dans l’hémisphère sud, le vent tourne dans le sens des aiguilles d’une montre.

E

ELLX

L’aéroport de Luxembourg-Findel (parfois simplement appelé le Findel) (code AITA : LUX, code OACI : ELLX)

F

FABEC

"Functional Airspace Block Europe Central" est un ensemble d’espaces aériens défini en fonction des besoins du trafic aérien dans le cadre du projet de Ciel unique européen comprenant l’Allemagne, la Belgique, la France, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Suisse.

FIR

"Flight Information Region" : Région d’Information de Vol.

FL

Flight Level

Front chaud

Région de la troposphère où l’on observe une discontinuité entre les masses d’air. Le front progresse à l’avant d’une masse d’air plus chaud dans les couches basses de l’atmosphère. Il entraîne en son sein des nuages et potentiellement des précipitations. Il est représenté sur les cartes du temps par une ligne rouge avec des petits demi-cercles qui indiquent la direction de déplacement du front. Les fronts sont reliés aux dépressions. Sur certains fronts, le changement de température est marquant, sur d’autres à peine décelable à la surface du sol.

Front froid

Région de la troposphère où l’on observe une discontinuité entre les masses d’air.
Le front progresse à l’avant d’une masse d’air plus froid dans les couches basses de l’atmosphère. Il entraîne en son sein des nuages et potentiellement des précipitations parfois au caractère d’averses. Sure les cartes, il est représenté par des lignes bleues avec de petits triangles qui indiquent le sens de la progression. Les fronts sont associés à des dépressions. Sur certains fronts les changements de températures sont marquants, sur d’autres, à peine perceptibles au niveau du sol.

ft

pieds (feet)

G

Gelée blanche

Dépôt de glace sur les objets, généralement d’aspect cristallin, provenant de la sublimation directe de la vapeur d’eau contenue dans l’air ambiant.

Givre

Le givre se compose principalement de petits cristaux de glace. Il se produit lorsque de fines gouttelettes en surfusion (brume, brouillard ou gouttelettes de nuage) se transforment en glace après un contact avec une surface gelée.

Grêle

Précipitation de particules de glace (grêlons), soit transparentes, soit partiellement ou totalement opaques, généralement de forme sphéroïdale, conique ou irrégulière, dont le diamètre varie très généralement entre 5 et 50 mm.

Grésil

Précipitation de particules de glace translucide, presque toujours sphériques avec un diamètre atteignant 5 mm voire un peu plus.

H

Humidité relative

Rapport entre la teneur en vapeur d’eau de l’air ambiant et la teneur maximale en vapeur d’eau possible à une température donnée. Une valeur de 100% désigne de l’air dont la teneur en vapeur d’eau est maximale, cet air est dit saturé.

I

Images radar

Les images radar permettent de visualiser les zones de précipitations et leurs intensités obtenues par balayages radar harmonisés qui mesurent la réflectivité des particules de précipitations. L’arrivée et la fin des précipitations peuvent alors être prévues avec précision.

Inversion

Normalement, la température dans les couches inférieures de l’atmosphère (troposphère) diminue avec une moyenne de 6,5C°/km. Mais il peut se développer ce qu’on appelle des inversions de température, où la température augmente à nouveau dans une couche particulière de l’atmosphère. Ces inversions peuvent occasionner des problèmes de pollution dans l’air.

Isobares

Les isobares sont les lignes qui relient les points d’égales pressions. Elles permettent de repérer les zones des hautes et des basses pressions sur les cartes du temps. Plus les isobares sur la carte sont proches les unes des autres, plus le vent est fort.

Les isobares ne peuvent ni se toucher ni se croiser.

Sur nos cartes, la pression est indiquée en hecto-Pascal (hPa)

L

LAF

Luxembourg Aerodrome Forecast

Ligne d’averses

Averses organisées en structures linéaires.

LIST

Luxembourg Institute of Science and Technology

M

Marais barométrique

Zone dans laquelle la pression atmosphérique est uniforme.

Masse d’air

Une masse d’air désigne de l’air s’étendant sur une grande superficie (de l’ordre de milliers de km²) et présentant des caractéristiques de température, humidité et pression presque homogènes.

Une masse d’air se forme lorsque de l’air stagne longtemps au-dessus d’une région donnée (désert, mer subtropicale, calotte glaciaire) et en acquiert ainsi les propriétés spécifiques.

On distingue l’air subtropical, tempéré, polaire et arctique. Une masse d’air originaire d’une région donnée, comme par exemple celle se formant au-dessus des Açores, peut alors être dirigée vers notre pays par le biais d’une configuration spécifique du champ de pression.

La zone de séparation entre deux masses d’air différentes constitue ce que l’on appelle un front.

METAR

METeorological Aerodrome Report

N

Nébulosité

Le tableau suivant donne un aperçu de la nébulosité indiquée à partir des données en octas (huitième de ciel caché par les nuages).

Termes utilisés Partie du ciel recouverte par la présence de nuages (en octas)
Ciel serein 0
Légèrement nuageux 1 à 3
Nuageux 4 à 5
Très nuageux 6 à 7
Couvert 8

Ciel serein : pas le moindre nuage.

Légèrement nuageux, nuageux ou très nuageux : ces expressions permettent d’apprécier la quantité de nuages pouvant recouvrir le ciel.

La nébulosité indiquée ci-dessus doit se comprendre comme une moyenne. Lorsque la variabilité prévue est trop importante, on utilise une expression intermédiaire telle que : de nuageux à très nuageux.

Neige

Précipitation de cristaux de glace, isolés ou soudés, qui tombe d’un nuage.

Neige en grains

Précipitation de très petites particules de glace, blanches et opaques, qui tombe d’un nuage. Ces particules sont relativement plates ou allongées ; leur diamètre est en général inférieur à 1 mm.

Neige roulée

Précipitation de particules de glace blanche et opaque, qui tombe d’un nuage. Ces particules sont en général coniques ou arrondies d’un diamètre pouvant atteindre 5 mm.

Nuage en entonnoir (tuba)

Colonne nuageuse ou cône nuageux renversé en forme d’entonnoir, sortant de la base d’un nuage convectif et n’atteignant pas le sol.
Il est formé par la condensation de la vapeur d’eau, sous forme de gouttelettes, dans une colonne d’air en rotation sous un cumulonimbus, un cumulus bourgeonnant ou autre nuage de la même famille. Si l’entonnoir touche le sol, on parle alors de tornade, alors que s’il touche l’eau il devient une trombe marine.

O

Occlusion

Un front froid se déplaçant plus vite qu’un front chaud, il finit par rejoindre celui-ci ; l’air chaud est repoussé en altitude. Au moment de la rencontre se forme un nouveau front, dit occlus. L’endroit de la rencontre se nomme point d’occlusion. Dans cette zone la pluie est abondante.

Ces fronts occlus sont indiqués sur nos cartes par une ligne en couleur mauve munie de demi-cercles et de triangles indiquant le sens du déplacement.

OMM

Organisation Météorologique Mondiale

Orage

Une ou plusieurs décharges brusques d’électricité atmosphérique, se manifestant par une lueur brève et intense (éclair), et par un bruit sec ou un roulement sourd (tonnerre).

P

Pluie

Gouttes dont le diamètre est supérieur à 0,5 mm

Précipitations verglaçantes

La pluie ou la bruine peuvent rester liquides par température négative (état dit « de surfusion »). Lorsque ces gouttes percutent le moindre obstacle (sol, objet), elles vont geler instantanément, formant un dépôt de glace compact et lisse : le verglas.

précipitations, Type de

Q

QFE

Pression atmosphérique calculée pour le point le plus élevé de l’aire d’atterrissage de l’aérodrome ; l’altitude de ce point est également l’altitude officielle de l’aérodrome.

QFF

Pression atmosphérique réduite au niveau de la mer.

QNH

Pression atmosphérique ramenée par calcul au niveau de la mer dans les conditions de l’atmosphère standard.

R

Rosée

Dépôt sur les objets de gouttes d’eau provenant de la condensation directe de la vapeur d’eau contenue dans l’air ambiant.

T

TAF

Terminal Aerodrome Forecast

Traîne

La traîne est la partie postérieure d’une perturbation. Elle est constituée de nuages de type cumuliforme (Cumulus, Cumulonimbus, Strato-cumulus) qui apportent des averses parfois orageuses. La traîne est caractérisée par l’alternance entre nuages, éclaircies, et averses, comme par exemple les giboulées de mars.

Turbulence

Fluctuations des mouvements de l’air intervenant généralement à la fois selon l’horizontale et selon la verticale. Ces variations non linéaires du flux se traduisent par de brusques variations de vitesse en direction et en norme.

U

UTC

Le Temps universel coordonné (UTC) est une échelle de temps adoptée comme base du temps civil international par la majorité des pays du globe. Il est utilisé dans la domaine de la météorologie enfin de permettre des comparaisons entre les observations ou prévisions échangé dans une plateforme globale.

Le terme « coordonné » indique que le Temps universel coordonné est en fait identique au Temps atomique international à un nombre entier de secondes près, ce qui lui permet de coller au Temps universel à moins de 0,9 s près.

V

Vague de chaleur

On parle de vague de chaleur lorsqu’on observe des températures anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs. Il n’existe pas de définition universelle du phénomène (variant notamment selon les régions dans le monde).

Verglas

Dépôt de glace, compact et lisse, généralement transparent, provenant de la congélation de gouttes de pluie ou de bruines surfondues, sur des objets dont la surface est à une température inférieure ou légèrement supérieure à 0°C.

W

WMO

World Meteorological Organization